20% d’apport personnel pour votre emprunt ?

Il y a quelques semaines, la rumeur s’est répandue comme une trainée de poudre:
le gouvernement veut obliger les futurs propriétaires à mettre sur la table 20% d’apport personnel pour pouvoir bénéficier d’un crédit hypothécaire.
Décryptage.

 

A l’heure des crises économiques, acheter un bien, surtout si c’est le premier, n’est pas chose aisée. Si en plus on vous dit que vous devez posséder un apport personnel de 20% du bien, les choses se compliquent vraiment pour certains. Pourtant, il ne faudra pas avoir d’office 20% d’apport personnel. Derrière toute cette agitation, l’objectif de cette future mesure gouvernementale, c’est la stabilité financière de notre pays. Ainsi, les banques devront être plus prudentes lorsqu’elles acceptent de vous prêter plus de 80% de la somme dont vous avez besoin.

“Cela ne sera pas interdit, mais cela sera plus compliqué”

Contracter un emprunt supérieur à 80% risque également de vous coûter plus cher. Le taux d’intérêt des prêts hypothécaires de plus de 80% risque fort d’augmenter suite à cette mesure. En moyenne, sur un prêt de 100.000 euros que vous remboursez sur 20 ans, votre mensualité pourra être augmentée de 5 à 10 euros par mois.

En théorie, si vous souhaitez emprunter aujourd’hui, votre apport personnel doit être d’environ 15% afin de couvrir les frais de notaire et d’enregistrement. Cependant, les prêts les plus souvent accordés sont ceux de 90% et de 100%.

Si les chiffres actuels paraissent rassurants, il est toujours plus compliqué d’acquérir un bien, surtout pour les jeunes. Cette future mesure du Gouvernement Michel limitera encore plus la joie d’être propriétaire.

Source : l’Echo

Vous avez des questions à propos de votre emprunt immobilier ?

Contactez notre équipe Cap-Sud Braine-Waterloo !